COACH TIZZY

Septembre 2016

C’est la rentrée scolaire. Nouveaux joggings, nouvelles chaussures, nouveaux stylos, nouvelles feuilles A4 Grands carreaux. La vie de l’étudiant model. Pour certains c’est également la reprise des entraînements de l’équipe de basket, ce qui est mon cas. J’attendais cette rentrée avec impatience, car une fois n’est pas coutume, elle me donnait l’opportunité de faire quelque chose de nouveau.

Jusqu’ici je n’avais pu exprimer cette passion que lors de tournois de rue, camps de basket et matchs d’exhibitions. Mais cette fois ci, c’est pour de vrai. Je vais enfin être coach.

Grâce à Mike Alard et au Basket Paris 14, j’ai la chance de pouvoir faire un métier pour lequel j’ai le plus profond respect.

Coach, sûrement le métier le plus « à risque » après pompier, flic et démineur. Coach, c’est l’art d’être haï, l’art de ne jamais avoir raison à 100%, l’art de ne jamais pouvoir faire plaisir à tout le monde.

Coach c’est être le premier rempart face à une fusillade, et être le dernier à qui on dit merci. Coach, c’est savoir prendre sur soi la responsabilité des autres en cas de coups durs, et de donner aux autre le crédit des bonnes actions.

Si vous regardez bien les coachs, plus vous montez de niveau, moins vous en trouvez qui ont bonne mine. Le manque de sommeil, le stress, et l’incapacité d’agir physiquement sur le sort d’un match de basket les rend complètement dingues.

En tant que joueur, je suis tombé sur des coachs qui voulaient m’arracher les cheveux ( heureusement que la calvitie était déja passé), j’en ai croisé qui voulaient savoir toute ma vie pour comprendre comment je réfléchissais sur le terrain ( en général c’est pas bon signe du tout si on en arrive la). Et j’en ai également croisé qui par tous les moyens essayaient de me montrer leur frustration par la voie d’exercices physiques interminables.

Mais depuis petit, en dépit de ces evenements absolument tragiques (rires) en tant que joueur, j’ai toujours voulu coacher. Car il y a un sentiment positif qui depasse tous les sentiments négatifs évoqués ci dessus. Celui de voir des gens progresser et se faire plaisir sur un terrain, de conduire un groupe d’individus vers la meilleure des destinations : la victoire. De créer des souvenirs indélébiles dans la mémoire. Et ca c’est vraiment cool, peu importe le niveau.

Alors même s’ils vont surement me rendre fou, je ne bouderai pas mon plaisir d’être parmi ces jeunes, je suis justement venu pour ça.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “COACH TIZZY

  1. Tes « petits » ont beaucoup de chance d’avoir un vrai coach qui travail avec coeur et conviction.
    Que le meilleur les fasse gagner et que tes rêves continuent de prendre vie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s